Milan-Cortina 2026 : La Société d’Infrastructures bientôt opérationnelle

Les autorités italiennes ont récemment annoncé la mise en place, à compter du mois de septembre, de la Société d’Infrastructures Milan-Cortina 2020-2026 qui aura pour mission d’assurer l’exécution des travaux publics préalablement identifiés par décrets dans l’optique des Jeux d’hiver de 2026.

Conférence de presse de la Ministre italienne des Infrastructures et des Transports, Paola De Micheli, le 10 août 2020 (Crédits – Paola De Micheli / Compte officiel Twitter)

Figurant parmi les rouages essentiels des préparatifs des Jeux de 2026 qui se dérouleront dans quatre clusters du Nord de l’Italie, la « Società Infrastrutture Milano Cortina 2020-2026 » sera prochainement opérationnelle, ce qui permettra la mise en œuvre progressive des différents chantiers liés à la tenue de l’événement sportif.

L’annonce a été faite le 10 août dernier par Paola De Micheli, Ministre des Infrastructures et des Transports, en marge d’une réunion portant sur le chantier de la ligne à grande vitesse devant relier Padoue et Vérone, dont les célèbres arènes serviront d’ailleurs de lieu de célébration pour la Cérémonie de clôture des Jeux.

Comme l’a précisé la Ministre :

Nous avons défini tous les travaux et nous recueillons actuellement les avis pour signer ensuite l’arrêté ministériel relatif à la planification des opérations.

En septembre, la Société Milano-Cortina 2026 sera créée et sera dotée de prérogatives pour permettre la livraison à temps des installations.

Pour mener à bien sa mission, ladite Société – établie par la Loi Olympique, adoptée en avril dernier par le Parlement italien – bénéficiera d’une contribution du Ministère de l’Économie et des Finances ainsi que du Ministère des Infrastructures et des Transports à hauteur de 35% chacun. La Région de Lombardie et la Région de Vénétie abonderont quant à elles pour 10%, tandis que les Provinces autonomes de Trente et de Bolzano apporteront chacune 5%.

La Société d’Infrastructures Milan-Cortina 2020-2026 – qui se composera de cinq membres – sera dès lors perçue comme une centrale d’achat disposant d’un pouvoir adjudicateur pour conclure des contrats portant sur les travaux d’infrastructures nécessaires aux Jeux.

A ce jour, les autorités italiennes ont d’ores et déjà planifié une enveloppe globale d’un milliard d’euros avec, dans le détail, 473 millions d’euros à destination de la Lombardie, 325 millions d’euros pour la Vénétie et au moins 100 millions d’euros pour la Région autonome de Trentin-Haut-Adige comprenant les Provinces de Trente et de Bolzano.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.