Réouverture limitée des plages de Los Angeles

Après plusieurs semaines de fermeture, les plages de Los Angeles (Californie, États-Unis) ont pu rouvrir partiellement ce mercredi.

Vue de la plage de Venice Beach (Crédits – Discover Los Angeles / Yuri Hasegawa)

Véritables cartes postales de la Cité des Anges, les plages de Los Angeles étaient restées désertes au cours des dernières semaines en raison des mesures de confinement décidées par les autorités de Los Angeles et de l’État de Californie.

Ce mercredi 13 mai néanmoins, le Maire de la ville, Eric Garcetti, a annoncé une réouverture partielle des plages afin de permettre aux habitants de profiter d’un cadre de plein air pour s’adonner à une activité physique bienvenue dans le contexte actuel.

Aussi, cette mesure s’accompagne d’une réglementation très stricte pour garantir la sécurité de chacun, avec notamment le principe de distanciation sociale. Ainsi, comme l’a précisé le Bureau du Maire dans un communiqué :

Si vous retournez sur les plages, vous pourrez nager, surfer, courir et marcher. Mais les parkings, les jetées, les pistes cyclables et les concessions demeurent fermés.

Aucun rassemblement, ni aucune activité comme les bains de soleil ou les sports de groupe ne sont autorisés, et des masques sont requis pour le public, sauf si vous êtes dans l’eau.

(Crédits – County of Los Angeles)

A Los Angeles, l’accès aux plages a été rendu possible quelques jours avant la réouverture annoncée des courts de tennis et de pickleball – un sport de raquette nord-américain – ainsi que des terrains de tir-à-l’arc, des centres équestres, des parcs et des sites dédiés à la pratique de l’aéromodélisme.

Outre ces nouvelles autorisations programmées à compter de ce week-end, les autorités locales ont également planifié la mise en œuvre du programme Slow Streets qui vise à réduire la circulation automobile dans certains quartiers de la ville pour accroître l’espace dévolu aux cyclistes et aux piétons.

Une décision qui n’est pas sans rappeler celle actée par la Maire de Paris, Anne Hidalgo, concernant pas moins de 50 kilomètres de voies, comme la Rue de Rivoli.

Visuel du stade temporaire de beach-volley pensé pour le projet de Los Angeles 2028, à l’instar du site aménagé sur la plage brésilienne de Copacabana durant les Jeux de Rio 2016 (Crédits – LA 2028)

En 2028, à l’occasion des Jeux d’été, les plages de la région de Los Angeles seront sous le feu des projecteurs, avec la mobilisation prévue de Santa Monica Beach pour le tournoi olympique de beach-volley.

Un stade temporaire de 12 000 places devrait alors être aménagé par les organisateurs de LA 2028, moyennant un investissement estimé en 2016 à 23,4 millions de dollars.

Plus au Sud, la ville de Long Beach sera le théâtre des épreuves olympiques et paralympiques de triathlon, mais également des compétitions olympiques de voile et de natation en eau libre. Le BMX et le water-polo prendra également place non-loin du front de mer dont une mise à niveau a d’ores et déjà été décidée par les autorités locales.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.