Tokyo 2020 précise les conséquences du report avant l’annonce des nouvelles dates

Suite au report acté des Jeux Olympiques et Paralympiques d’été de 2020, le Comité d’Organisation (TOCOG) a précisé ce lundi les conséquences dudit report sur certains programmes-clés avant l’annonce, sans doute dans les prochains jours, des nouvelles dates pour la tenue de l’événement.

Vue intérieure du Stade Olympique de Tokyo (Crédits – Japan Sport Council)

Après l’officialisation du report, place à la gestion et à la planification des nouvelles modalités d’organisation des Jeux.

Tandis que le Comité International Olympique (CIO) et les autres parties prenantes au projet poursuivent leurs consultations pour ce qui constitue un défi sans précédent dans l’histoire olympique, le TOCOG a précisé dès aujourd’hui plusieurs mesures relatives aussi bien au Programme des Volontaires, au Programme des Relayeurs de la flamme olympique, mais encore à la billetterie des Jeux.

Ainsi, comme annoncé par le CIO dès la semaine dernière, la dénomination des Jeux ne sera pas impactée malgré le report attendu de l’événement d’ici l’été 2021.

Aussi, il conviendra de conserver l’appellation « Jeux Olympiques et Paralympiques de Tokyo 2020 ». Une solution adéquate, compte-tenu des préparatifs d’organisation des Jeux depuis désormais sept années et surtout au regard des nombreux produits dérivés conçus et floqués aux couleurs de Tokyo 2020.

En outre, le TOCOG a fait savoir que le report des Jeux conduisait dès à présent à la suspension des contrats en cours et ce, au moins jusqu’à l’officialisation des nouvelles dates. La publication de ces dernières permettra en effet de négocier et de réévaluer les accords avec les différents opérateurs commerciaux en vue de maintenir les prestations prévues dans le cadre des Jeux.

Sur le même principe, les 18 épreuves-tests qui devaient se dérouler à compter du mois d’avril 2020 sont suspendues et reportées à des échéances ultérieures. Le Comité d’Organisation révisera dès lors la programmation des épreuves-tests en coordination avec les Fédérations Internationales (FI) qui sont associées depuis le début du processus décisionnel au casse-tête du report.

De gauche à droite, Yuriko Koike, Gouverneure de Tokyo ; Yoshiro Mori, Président du Comité d’Organisation de Tokyo 2020 ; Thomas Bach, Président du Comité International Olympique ; et Shinzo Abe, Premier Ministre du Japon, mercredi 24 juillet 2019 (Crédits – CIO / Greg Martin)

En ce qui concerne cette fois la billetterie des Jeux, les officiels nippons travaillent actuellement à des mesures pour maintenir la validité des précieux sésames déjà vendus.

A l’instar de concerts et spectacles divers reportés en raison de l’épidémie de Coronavirus, les billets vendus aux dates de l’été 2020 pourraient ainsi être conservés pour l’échéance 2021. Bien sûr, pour les détenteurs de billets qui ne pourraient se rendre à Tokyo l’an prochain, un système de remboursements sera mis en place sous l’égide du TOCOG.

La logistique sera toutefois gigantesque au regard du nombre de billets vendus à ce jour – près de 4,5 millions – et ce, même si la totalité de la billetterie n’avait pas encore été écoulée. La dernière vague de ventes devait en effet s’effectuer au printemps 2020, en particulier à destination des spectateurs étrangers.

Les annonces de ce lundi matin concernent par ailleurs deux programmes parmi les plus symboliques, mais surtout les plus utiles à la tenue des Jeux.

D’une part, comme cela avait été évoqué la semaine dernière, les porteurs de la flamme olympique déjà identifiés pour participer au relais de ladite flamme – qui devait s’élancer ce jeudi 26 mars – seront prioritaires dans le cadre du nouveau processus de sélection.

D’autre part, pour ce qui est du Programme des Volontaires pour lequel Tokyo 2020 avait procédé au recrutement de 80 000 personnes au Japon et dans le monde, un système de sauvegarde similaire devrait être entériné. Cela permettra aux Volontaires sélectionnés – et qui seraient évidemment à nouveau disponibles pour la nouvelle programmation des Jeux en 2021 – de conserver postes et lieux d’affectation.

Design de la billetterie officielle des Jeux d’été 2020 (Crédits – Tokyo 2020)

Ces quelques mesures illustrent une fois encore toute la complexité logistique qui entoure le report d’un événement de la dimension des Jeux d’été qui, pour rappel dans le cadre de la prochaine édition, devaient réunir à l’été 2020 plus de 10 500 athlètes olympiques et plus de 4 200 athlètes paralympiques dans un total de 33 sports olympiques et 22 sports paralympiques.

L’officialisation des nouvelles dates devrait d’ailleurs permettre d’y voir plus clair en ce qui concerne la mobilisation des 43 arènes sportives et autres stades prévus pour l’été 2020, sans négliger également le cas spécifique du Village des Athlètes situé dans la Baie de Tokyo, et pour lequel nombre de futurs appartements avaient déjà été attribués à la population.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.