Paris 2024 : La SOLIDEO complète ses engagements financiers

Structure-clé dans le dispositif des préparatifs d’organisation des Jeux d’été de Paris 2024, la Société de Livraison des Ouvrages Olympiques (SOLIDEO) a fait de 2019 une année charnière dans le développement et l’accompagnement de projets majeurs pour les territoires-hôtes de l’événement.

De fait, plusieurs dizaines de millions d’euros sont d’ores et déjà engagés – et le seront encore dans les mois et années à venir – pour permettre la rénovation ou la construction d’équipements nécessaires aux entraînements ou à la réception des épreuves olympiques et paralympiques de 2024.

En mars dernier, la SOLIDEO avait à ce sujet dévoilé une liste des sites d’entraînements qu’elle entendait financer en tout ou partie dans le cadre de travaux à Paris et en Seine-Saint-Denis.

Une enveloppe budgétaire de près de 54 millions d’euros avait alors été mentionnée pour des infrastructures telles que le gymnase de la Grande Nef de l’Île des Vannes ou encore les centres aquatiques du Pont de Bondy, d’Aulnay-sous-Bois et du Fort d’Aubervilliers. En complément de cet engagement, une provision pour des ajustements prévus d’ici 2021 en lien avec les Fédérations Sportives avait été établie.

(Crédits – SOLIDEO)

Cette semaine, le Conseil d’administration de la SOLIDEO du 19 septembre a complété l’engagement financier mentionné au printemps.

Concrètement, la Société de Livraison des Ouvrages Olympiques a décidé d’abonder au financement de la rénovation et de l’amélioration de l’accessibilité de la Piscine Olympique Municipale de Colombes (Hauts-de-Seine). Sur un investissement global estimé à 9 millions d’euros, la SOLIDEO contribuera ainsi à hauteur de 2 millions d’euros.

Une fois rénovée, la structure sportive bâtie dans les années 1960 au sein du Parc Pierre Lagravère par l’architecte Henri Pottier – concepteur du Stade Louis II à Monaco – sera appelée à devenir l’un des sites pour l’entraînement des compétiteurs engagés dans les épreuves aquatiques des Jeux et ce, au même titre que les centres du Pont de Bondy, d’Aulnay-sous-Bois et du Fort d’Aubervilliers.

La confirmation de l’intégration de la Piscine Olympique Municipale de Colombes contribue à un rééquilibrage du dispositif olympique à l’Ouest de la capitale. Les Hauts-de-Seine sont en effet déjà mobilisés pour l’accueil des compétitions de hockey-sur-gazon au Stade Yves-du-Manoir de Colombes ainsi que pour l’organisation des épreuves de gymnastique à la Paris La Défense Aréna de Nanterre.

Outre Colombes, la SOLIDEO s’est aussi engagée dans la construction d’un nouveau gymnase sur le territoire du Bourget (Seine-Saint-Denis). Cet équipement – qui s’inscrit dans une vaste stratégie de développement urbain – sera d’ailleurs entièrement financé par la SOLIDEO pour un investissement de l’ordre de 5,87 millions d’euros.

Avec ces deux lignes budgétaires supplémentaires, la SOLIDEO renforce son dispositif d’accompagnement des sites d’entraînement des Jeux de 2024.

Sur une enveloppe globale de 70 millions d’euros, 61,855 millions d’euros seront ainsi consacrés à des travaux de rénovation ou de construction de tels équipements, tandis que 8,145 millions d’euros sont aujourd’hui inscrits au titre de la provision pour ajustements avec les Fédérations Sportives.

Vue de la Piscine Olympique Municipale de Colombes (Crédits – Google Maps / Capture d’écran Sport & Société)

Au-delà de ces engagements, l’ordre du jour du dernier Conseil d’administration de la SOLIDEO a aussi appelé à l’adoption de plusieurs Conventions d’objectifs régissant les relations de la structure avec le Comité d’Organisation des Jeux (COJO) et les divers maîtres d’ouvrage.

Si la Ville de Marseille a récemment signé une telle Convention concernant l’aménagement prévu de la Marina Olympique, la SOLIDEO a cette semaine adopté des Conventions d’objectifs liés au Village des Athlètes, mais aussi à la ZAC de l’Écoquartier fluvial, au mur anti-bruit prévu le long de l’autoroute A86, au projet de reconstruction du Hall 3 du Parc des Expositions de Paris-Le Bourget, aux aménagements piétons du Bourget, ou encore au projet de couverture du Court Suzanne Lenglen de Roland Garros.

Des Conventions d’objectifs ont également été adoptées concernant les centres aquatiques du Pont de Bondy, d’Aulnay-sous-Bois et du Fort d’Aubervilliers.

Le Conseil d’administration a en outre présenté un état d’avancement des opérations liées au Cluster des Médias qui prendra place entre Dugny, Le Bourget et La Courneuve. A ce titre, le lancement de la consultation pour la vente des charges foncières de la ZAC sera effectif à compter du 02 octobre 2019.

Visuel du nouveau dispositif pour le cluster de Dugny-Le Bourget, avec le stade de volleyball et le centre de tir, au-dessus du Centre et du Village des Médias (Crédits – Paris 2024 / Luxigon)

Au cours de la réunion de ce 19 septembre, la SOLIDEO a par ailleurs adopté une délibération relative au lancement du fonds « Innovation et écologie ».

Doté de près de 48 millions d’euros, ce fonds doit permettre à la SOLIDEO de financer des projets consacrés à l’innovation et aux enjeux de durabilité et ce, dans le cheminement de la réflexion souhaitée pour l’aménagement des sites de Paris 2024 et en particulier du Village Olympique et Paralympique pensé comme un modèle de Smart City.

L’apport de cette ligne budgétaire doit ainsi contribuer à la transformation de modèles économiques et technologiques au sein des filières qui sont et qui seront impliquées dans l’aménagement des sites des Jeux de 2024 (bois, énergies renouvelables, industries de la construction, eau, valorisation des déchets, numérique, etc.).

Concrètement, les différents acteurs publics parties prenantes aux préparatifs d’accueil des Jeux apporteront une contribution financière pour parvenir à ce financement de 47,9 millions d’euros.

Si l’État garantira l’apport de 23,4 millions d’euros, la Région Île-de-France et la Ville de Paris abonderont chacune à hauteur de 10 millions d’euros, tandis que le Conseil Départemental de Seine-Saint-Denis, les Établissements Publics et la Métropole du Grand Paris contribueront aux fonds pour un total de 4,5 millions d’euros.

Dans le détail, une souscription de 12 millions d’euros sera consentie pour le « Paris Fonds Vert » – fonds de capital-croissance initié par la Ville de Paris et géré par Demeter – et un dispositif d’attribution de dotations financières complémentaires de 36 millions d’euros sera installé pour accompagner les projets innovants portés par les maîtres d’ouvrage.

Afin de sélectionner lesdits projets innovants, la SOLIDEO instaurera prochainement un Comité d’innovation qui étudiera les dossiers et sélectionnera ceux pouvant prétendre au versement d’une dotation financière.

_________________________

Indépendante, la plateforme d’information « Sport & Société » fonctionne grâce au soutien de ses lecteurs.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.