L.A. Stadium : « American Airlines » appose son nom sur le parvis

Alors que le chantier du Los Angeles Stadium est désormais achevé à plus de 70%, les gestionnaire du futur complexe multifonctionnel d’Inglewood (Californie, États-Unis) ont annoncé aujourd’hui l’arrivée d’un premier partenaire majeur.

Dès à présent, le L.A. Stadium and Entertainment District at Hollywood Park – ou plus simplement LASED – pourra compter sur l’appui financier de la compagnie aérienne American Airlines.

Visuel de la future American Airlines Plaza qui desservira le LA Stadium à Inglewood (Crédits – HKS Architects / American Airlines)

Fortement implantée en Californie du Sud, cette dernière a en effet obtenu les droits commerciaux et le naming pour ce qui sera la place centrale du futur complexe et la porte d’entrée monumentale en direction des tribunes du L.A. Stadium, mais aussi de la future salle multifonctionnelle qui agrémentera le site.

Pour obtenir lesdits droits et voir son nom affiché en grandes lettres, la compagnie American Airlines se serait engagée à verser 90 millions de dollars sur 10 ans (80,33 millions d’euros), soit une coquette somme de 9 millions de dollars chaque année (8,03 millions d’euros).

A titre de comparaison, la compagnie aérienne United Airlines – encore une – va apposer son nom au terrain du mythique Los Angeles Memorial Coliseum dès ce mois d’août 2019, avec une contribution certainement bien en-dessous de celle de sa consœur. Initialement prévu sur seize ans, moyennant un investissement de 69 millions de dollars (61,59 millions d’euros), le contrat de naming du Memorial Coliseum a en effet été revu à dix ans pour un montant non-dévoilé.

Vue aérienne du chantier du L.A. Stadium en juin 2019 (Crédits – Mark Holtzman)

Cette différence de traitement tient sans doute au fait que, malgré sa riche histoire, le Memorial Coliseum ne pourra rivaliser avec les dimensions, les prestations et l’importance que le L.A. Stadium s’apprêtent à établir pour toute la région du Sud de Los Angeles.

Pour rappel en effet, le futur écrin des franchises de football américain des Rams et des Chargers de Los Angeles va prendre place au cœur d’un complexe gigantesque de 120 hectares qui sera, à terme, composé du stade principal – dont la capacité sera comprise entre 70 240 et 100 000 places -, d’une arène multifonctionnelle de 6 000 places, d’hôtels, d’immeubles résidentiels et d’espaces commerciaux de 18 hectares, mais également d’une offre culturelle et de jardins arborés de 25 hectares.

Au-delà des services qui seront ici proposés, le coût de cette ville dans la ville illustre à lui-seul l’importance, voire la démesure, du projet. Près de 5 milliards de dollars (4,46 milliards d’euros) seraient ainsi en cours d’investissement sur le secteur, dont 1,8 milliard uniquement consacré à l’édification et à l’aménagement du L.A. Stadium (1,6 milliard d’euros).

Rien d’étonnant dès lors à ce que la compagnie American Airlines ait souhaité participer à cette aventure sans commune mesure sur le territoire californien jusqu’à aujourd’hui.

D’une superficie globale d’à peine plus d’un hectare, la place centrale – connue aujourd’hui sous le nom de Champions Plaza – pourra recevoir jusqu’à 15 000 personnes en même temps et aura la particularité d’être protégée par la monumentale toiture du L.A. Stadium qui sera composée d’éléments en éthylène tétrafluoroéthylène (ETFE).

Les piliers de soutien de la toiture et la présence de divers paliers d’accès ajouteront à l’impression de gigantisme de la structure lorsque spectateurs et visiteurs pénétreront dans l’enceinte pour assister aux rencontres sportives – dont le Super Bowl en 2022 – et aux Cérémonies d’ouverture et de clôture des Jeux Olympiques et Paralympiques de 2028.

Visuel du futur LA Stadium (Crédits – HKS Architects / Los Angeles Rams)

En choisissant de contribuer ainsi à l’émergence du LASED à Inglewood, American Airlines confirme son attachement aux Rams et aux Chargers, pour lesquels la compagnie est déjà partenaire officiel. Mais au travers de ce geste à la forte symbolique, American Airlines confirme surtout sa volonté d’accroître sa présence dans l’espace territorial et dans l’économie locale.

La compagnie aérienne est d’ailleurs déjà à l’œuvre sur un autre chantier d’ampleur non-loin du complexe d’Inglewood.

Afin de moderniser deux Terminaux de l’aéroport international LAX de Los Angeles où elle occupe aujourd’hui une place prépondérante, la compagnie va ainsi débourser 1,6 milliard de dollars au cours des prochaines années (1,42 milliard d’euros), avec l’ambition de rendre opérationnels les nouveaux espaces d’ici l’accueil des Jeux d’été de Los Angeles 2028.

 

Comme l’avait affirmé Eric Garcetti, Maire de Los Angeles, au moment de l’annonce des travaux en octobre 2018 :

Los Angeles se situe à un carrefour mondial, un lieu où le monde entier se rencontre, innove et créé.

L’engagement d’American Airlines à réinventer les Terminaux 4 et 5 permettra la création de bons emplois pour la classe moyenne et une meilleure connexion de Los Angeles avec le reste du monde.

Un propos qui s’inscrit aussi pleinement dans le projet d’Inglewood.

_________________________

Indépendante, la plateforme d’information « Sport & Société » fonctionne grâce au soutien de ses lecteurs.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.