Tokyo 2020 : Démission du Ministre en charge des Jeux

A moins de 500 jours de l’ouverture des Jeux Olympiques d’été de 2020, les organisateurs nippons doivent aujourd’hui composer avec un nouveau bouleversement et ce, suite à la démission du Ministre en charge de l’événement.

Nommé en octobre 2018 à l’occasion d’un remaniement gouvernemental, Yoshitaka Sakurada, a finalement été contraint à la démission à la suite de propos prononcés lors d’une collecte de fonds pour Hinako Takahashi, membre de la Chambre des Représentants sous la bannière du Parti Libéral-Démocrate (LDP) du Premier Ministre Shinzo Abe.

Yuriko Koike, Gouverneure de Tokyo et Yoshitaka Sakurada, Ministre des Jeux, le 30 mars 2019 (Crédits – Tokyo 2020)

Au cours de ce rassemblement partisan, l’ex-Ministre – qui avait assisté au retour des drapeaux olympique et paralympique fin mars – a ainsi fait un parallèle douteux et maladroit, estimant qu’une réélection de Hinako Takahashi apparaissait comme plus importante que les efforts de reconstruction de l’Est du Japon frappé consécutivement par un séisme et un tsunami au printemps 2011.

Ces propos ont eu pour conséquence de précipiter la chute d’un Ministre déjà affaibli par une série d’impairs au cours des derniers mois.

En février, il avait notamment fait part de sa déception vis-à-vis de la nageuse nippone Rikako Ikee alors même que cette dernière avait dû renoncer à des compétitions suite à un diagnostic ayant révélé une leucémie. Plus tôt l’an passé, Yoshitaka Sakurada s’était déjà illustré, en affirmant – malgré ses fonctions à la tête des services de cybersécurité – qu’il n’avait jamais utilisé d’ordinateur.

Sa méconnaissance des dossiers – y compris en ce qui concerne l’organisation des Jeux – et ses bourdes successives ont donc conduit à ce départ forcé. Face à cette démission, le Gouvernement de Shinzo Abe enregistre un énième changement au poste de Ministre en charge des Jeux de Tokyo.

Le Premier Ministre Shinzo Abe, à la tribune de présentation du projet de Tokyo 2020, le 07 septembre 2013 à Buenos Aires (Crédits – CIO / Flickr)

En effet près de sept ans, les fonctions ont été successivement incarnées par Hakubun Shimomura (2013-2014) – qui fut également Ministre de l’Éducation, de la Culture, des Sports, de la Science et des Technologies entre 2012 et 2014 -, Toshiaki Endo (2014-2016), Tamayo Marukawa (2016-2017), Shunichi Suzuki (2017-2018) et donc Yoshitaka Sakurada (2018-2019).

Pour remplacer ce dernier, le Premier Ministre nippon a choisi de redonner sa confiance à Shunichi Suzuki qui devra donc, sauf nouveau changement, accompagner les ultimes préparatifs d’organisation d’ici l’ouverture des Jeux à l’été 2020.

_________________________

Indépendante, la plateforme d’information « Sport & Société » fonctionne grâce au soutien de ses lecteurs.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.