JO 2032 : La Corée du Sud fait le choix de Séoul

Ce lundi 11 février, le Conseil des Sports de Corée (KSOC) a officiellement désigné la capitale sud-coréenne, Séoul, pour porter une candidature à l’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques d’été de 2032.

Ce choix – qui s’insère dans la stratégie de rapprochement diplomatique et sportif avec la Corée du Nord – était attendu, même si la métropole de Busan, au Sud-Est du pays, avait aussi affiché son intérêt. Le Conseil des Sports a finalement tranché en faveur de celle qui fut Ville Hôte des Jeux en 1988, par 34 voix sur 49, au cours d’une réunion organisée à Jincheon.

(Crédits – KSOC)

Pour Park Won-soon, Maire de Séoul, la désignation de la capitale constitue une première étape en vue de soumettre au Comité International Olympique (CIO), une candidature conjointe avec la Corée du Nord :

Si les Jeux d’hiver de PyeongChang 2018 ont marqué le point de départ de l’unification de la Corée du Nord et de la Corée du Sud, les Jeux d’été de 2032 de Séoul-Pyongyang seront le point final de la réunification.

J’espère que cette opportunité sera une bonne chose pour transformer la péninsule coréenne en une péninsule paisible, et j’espère que Séoul pourra jouer un rôle en ce sens.

Un an à peine après les Jeux de PyeongChang 2018, la Corée du Sud démontre donc sa volonté de s’affirmer sur la scène olympique et de devenir un acteur-clé du sport sur le continent asiatique, alors même que le Japon et la Chine s’apprêtent à organiser les deux prochains événements olympiques et paralympiques, respectivement en 2020 avec Tokyo et en 2022 avec Pékin.

Le choix de Séoul intervient en tout cas avant une réunion tripartite qui aura lieu en fin de semaine, vendredi 15 février, entre des représentants du Nord, du Sud et du CIO.

Même si l’objectif premier de ce rendez-vous est d’aborder la question d’une coopération sportive en vue des Jeux de Tokyo 2020, l’échéance de 2032 pourrait également s’inviter à la table des discussions.

Une lettre d’intention formelle rédigée par les représentants des deux pays pourrait d’ailleurs être présentée au CIO qui accueillerait alors une nouvelle candidature, parmi celles d’ores et déjà annoncées ou envisagées pour 2032.

A ce jour en effet, Berlin (Allemagne), Saint-Pétersbourg (Russie), New Delhi (Inde), mais aussi Shanghai (Chine) et Jakarta (Indonésie) ont évoqué la possibilité de présenter un projet olympique et paralympique. Initialement intéressée par l’échéance 2028, l’Australie pourrait elle-aussi être sur la ligne de départ d’une course qui ne devrait pas débuter avant au moins 2023, pour une désignation finale dans le courant de l’année 2025.

_________________________

Indépendante, la plateforme d’information « Sport & Société » fonctionne grâce au soutien de ses lecteurs.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.