Pékin 2022 aborde l’année 2019 avec pragmatisme

Après une année 2018 marquée par l’approbation du programme des épreuves, la signature de contrats de coopération, mais encore par l’avancement de nombreux travaux – notamment dans la région de Zhangjiakou – le Comité d’Organisation de Pékin 2022 entend poursuivre avec dynamisme les divers chantiers administratifs et logistiques au cours de la nouvelle année.

Vue du nouvel équipement de la Beijing Sport University dédié aux sports d’hiver (Crédits – Beijing 2022)

Preuve de cette volonté, les autorités ont récemment annoncé l’ouverture d’un nouveau centre de formation au sein de la Beijing Sport University.

Consacré aux sports d’hiver, et plus spécifiquement aux disciplines sur glace, ce centre comporte entre autres, une patinoire et des équipements dédiés à la pratique du curling afin de permettre aux athlètes chinois de s’entraîner dans des conditions optimales à l’approche des JO 2022.

Outre la mise en place de cet équipement d’envergure, les autorités ont par ailleurs précisé les prochaines étapes qui jalonneront les préparatifs d’organisation des compétitions olympiques et paralympiques. Au cours d’une réunion du Conseil exécutif du Comité d’Organisation, le 17 décembre dernier, les parties prenantes ont convenu d’intensifier leurs efforts.

Cela portera notamment sur la poursuite des travaux sur les nouveaux sites prévus par Pékin 2022, à commencer par l’Anneau de vitesse.

Débuté en avril 2017, le chantier de cette infrastructure implantée dans la zone de l’Olympic Green Tennis Center, à environ 4,5 kilomètres du Stade Olympique, doit s’achever dans le courant de l’année.

Avec une capacité de 12 000 spectateurs au moment des Jeux, ce nouvel écrin sera un équipement structurant pour l’accueil de compétitions sur glace et pour l’apprentissage. A l’issue des Jeux, une reconfiguration devrait permettre de remodeler l’équipement afin de maintenir sur site une capacité de 6 000 places.

Au-delà de l’Anneau de vitesse des JO 2022, les autorités vont aussi poursuivre les travaux de reconversion du « Cube d’eau », Centre Aquatique des Jeux d’été de 2008. Dans le cadre de la prochaine édition hivernale, le site aménagé près du « Nid d’Oiseau » doit en effet devenir l’installation consacrée aux épreuves de curling.

Visuel de l’Anneau de vitesse (Crédits – Beijing 2022)

L’année 2019 sera enfin celle de la sélection des mascottes officielles des Jeux de 2022. Ces derniers devraient ainsi être présentées au cours du second semestre de l’année qui s’ouvre.

Le programme de sponsoring va également prendre de l’ampleur, de même que les actions pour promouvoir les Jeux d’hiver et pour mobiliser la population.

En 2015, alors Ville Candidate à l’organisation de l’événement, Pékin 2022 avait notamment chiffré à 300 millions, le nombre de personnes susceptibles de devenir des pratiquants de sports d’hiver en Chine. Un chiffre colossal et une entreprise majeure, tant pour les autorités chinoises que pour les sociétés spécialisées.

_________________________

Indépendante, la plateforme d’information « Sport & Société » fonctionne grâce au soutien de ses lecteurs.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.