Paris 2024 : Adoption d’une Charte d’insertion pour l’emploi et les territoires

Dans le cadre de la candidature de Paris à l’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques d’été de 2024, les parties prenantes au projet avaient insisté sur la dimension social que devait revêtir l’ambition d’accueillir l’événement planétaire.

Aussi, au printemps 2017, une Charte Sociale avait été signée entre Paris 2024 et les cinq principales organisations syndicales de l’Hexagone.

Au travers de 16 engagements, ladite Charte convenait notamment de mettre en œuvre une gouvernance et un pilotage assurant l’exemplarité sociale des Jeux, avec une représentativité effective des organisations syndicales au sein du Comité d’Organisation (COJO). La Charte Sociale avait par ailleurs pour objectif de placer la qualité de l’emploi et des conditions de travail au cœur de l’impact économique des Jeux, tout en assurant un développement des compétences et une sécurisation des parcours professionnels des salariés et des bénévoles engagés au service de l’organisation de l’événement. Enfin, la Charte mettait l’accent sur l’utilisation du sport comme moteur d’un développement social et solidaire, avec notamment des coopérations entre les Collectivités porteuses du projet olympique et paralympique.

Signature de la Charte Sociale de la candidature de Paris 2024, en mars 2017 (Crédits – Paris 2024)

Il y a peu, à l’occasion de la visite à Paris de la Commission de Coordination du Comité International Olympique (CIO), les acteurs du projet et les organisations syndicales se sont à nouveau réunis pour signer une Charte Sociale réactualisée au regard des chantiers qui seront actés au cours des prochaines années.

Aujourd’hui, un outil complémentaire s’apprête à voir le jour, avec la signature, par les membres du Conseil d’administration de la Société de Livraison des Ouvrages Olympiques (SOLIDEO), d’une Charte d’insertion en faveur de l’emploi et du développement territorial.

Cette Charte, qui s’inscrit dans l’engagement social de Paris 2024 et de ses partenaires, vise surtout à garantir un accompagnement des personnels qui seront amenés à travailler autour des Jeux, particulièrement dans le département de la Seine-Saint-Denis.

Patrick Braouezec, Président de l’Établissement Public Territorial de Plaine Commune – engagé notamment dans l’aménagement du Village des Athlètes et du Centre Aquatique – s’est d’ailleurs exprimé cette semaine sur l’adoption de la Charte par la SOLIDEO :

« Nous ne pouvons que nous réjouir que cette Charte soit adoptée. Et ce, d’autant plus que notre territoire accueillera une grande majorité des chantiers des Jeux.

Nous nous sommes mobilisés très tôt avec d’autres Collectivités du département pour que la SOLIDEO et le COJO reprennent à leur compte l’ambition portée par Plaine Commune et les acteurs locaux rassemblés autour de Plaine Commune Promotion, en faveur des retombées économiques locales.

Avec cette Charte, c’est chose faite, puisque les objectifs que nous appliquons d’ores et déjà à nos grands chantiers et que nous avons proposé à la SOLIDEO et au COJO, ont été repris ».

Soucieux de garantir que les Jeux bénéficieront, dans leurs préparatifs, au territoire local et aux habitants, le Conseil territorial de Plaine Commune avait sur ce point adopté un plan d’actions au printemps 2018.

Ce plan faisait mention d’une mise en œuvre, dans les marchés publics et privés, d’une clause d’insertion à hauteur de 10% des heures travaillées. Il insistait également sur la mobilisation des Très Petites Entreprises (TPE) et des Petites et Moyennes Entreprises (PME) dans les chantiers liés aux Jeux, avec une participation de l’ordre de 25% au moins.

Pour renforcer ces engagements, repris dans la Charte d’insertion de la SOLIDEO, l’autorité de livraison des ouvrages olympiques signera prochainement une Convention avec les Collectivités de Seine-Saint-Denis et ce, afin de mettre en place une zone de solidarité pour que les retombées soient bénéfiques, au-delà des seuls territoires appelés à accueillir des sites olympiques et paralympiques.

Visuel du Village des Athlètes de Paris 2024 dans le secteur de Pleyel-L’Île-Saint-Denis (Crédits – Paris 2024 / DPA / Luxigon)

Signe de l’importance que représente le caractère social des Jeux, la Ministre des Sports, Laura Flessel, la Ministre du Travail, Muriel Pénicaud, et le Secrétaire d’État auprès du Ministre de la Cohésion des territoires, Julien Denormandie, vont se rendre, ce jeudi après-midi, à Bobigny.

En présence de Tony Estanguet, Président du COJO Paris 2024, les trois représentants du Gouvernement français iront à la rencontre d’apprentis formés dans le département de la Seine-Saint-Denis.

Ils échangeront ensuite avec des acteurs institutionnels, associatifs, professionnels et consulaires engagés en faveur d’une dimension inclusive et solidaire des Jeux et ce, après avoir assisté à la présentation de la Charte d’insertion par Nicolas Ferrand, Directeur Général de la SOLIDEO.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.