Coupe du Monde 2015 : L’International Rugby Board (IRB) accorde un délai supplémentaire aux organisateurs pour finaliser la liste des stades

En début de semaine, trois grandes enceintes sportives britanniques se sont désistées de l’organisation de la Coupe du Monde de Rugby 2015.

Ce vendredi, l’International Rugby Board (IRB) s’est accordé avec les organisateurs anglais afin de laisser un délai supplémentaire pour finaliser la liste des stades qui accueilleront la compétition.

Cela doit notamment « permettre l’intégration du Stade Olympique, l’un des lieux les plus reconnaissables dans le monde ».

Stade Olympique London - 09 septembre 2012

La capacité du Stade Olympique – 80 000 places durant les Jeux de l’été dernier – doit être revue à la baisse dans les prochaines années, mais la cession au club du football de West Ham, n’a toujours pas été actée. De ce fait, l’avenir de l’infrastructure demeure incertain et ce, alors même que le Mondial 2015 approche et que l’Angleterre accueillera deux ans plus tard, les Championnats du Monde d’Athlétisme. Ces derniers doivent d’ailleurs se tenir au cœur du Stade Olympique.

Pour Debbie Jevans, responsable du comité d’organisation « England Rugby 2015 », « nous sommes déterminés à sélectionner les meilleurs lieux et à fournir un calendrier optimal pour la Coupe du Monde de Rugby et nous sommes ravis d’avoir obtenu un fort soutien de l’IRB. Nos plans sont sur la bonne voie et nous sommes confiants dans notre capacité à finaliser le calendrier et la liste des enceintes dans les prochaines semaines ».

Les jours qui viennent s’annoncent décisifs. Si les négociations n’aboutissent pas, l’IRB pourrait choisir de délocaliser une partie des matchs dans des pays voisins, comme la France.

Illustration :
– Le Stade Olympique de Londres peu avant la Cérémonie de Clôture des Jeux Paralympiques (page officielle Facebook)

Laisser un commentaire